La Chouette de Bronze - Le Forum


Le carré en 780, ou comment un madit mal interprété est catastrophique.

04-02-2019 à 15:05:53
En 2007 (comme le temps passe ... ) Cori mettait en ligne une contribution que je jugeais plus qu'intéressante !

https://les-sans-hulotte.net/forum/viewtopic.php?f=4&t=23

L'application des indices du visuel (4/7) et du texte (4/7 par les pieds des vers et l'inversion du nombre total de lettres utilisées dans cette énigme) met en exergue l'importance du COCHER et de la BOUSSOLE dans l'énigme.

C'est bien par ces deux items que l'énigme se résout.

Mais Cori arrive à la conclusion que par "transparence" on pourrait donc lire MIRE une fois l'énigme décryptée.
et cette conclusion est aussitôt battue en brèche par Hiram qui dégaine ce madit:
QUESTION No 20 DU 1995-08-29
TITRE: DESIRERAS
JE REVIENS SUR LA SEULE SUBSTITUTION QUE VOUS AYEZ ACCEPTEE EN 780 : DESIRERAS A LA PLACE DE VOUDRAS. M'ASSUREZ-VOUS QUE LE DECRYPTAGE DU TEXT E N'EN EST AUCUNEMENT MODIFIE? M.

JE CONFIRME QUE LE DECRYPTAGE DE L'ENIG- ME N'EN EST PAS MODIFIE. AMITIES -- MAX


Cori semble ne pas retenir son idée à cause de cela, malgré la réponse de Max Valentin qui manifestement ne répond pas stricto sensu.

Encore une fois il faut appliquer la grille de lecture que l'auteur des énigmes nous à fourni: il répond au premier degré... (voir mon explication sur la façon de lire les madits pour ne pas aller dans le mur)

Alors reprenons l'énigme: avec "DESIRERAS" en lieu et place de "VOUDRAS". Est ce que cela change quelque chose au premier degré ?
Pour le décryptage du texte évidemment, puis qu’adieu le carré de 64 cases.
Pour le décryptage de l'énigme au premier degré, c'est à dite tout ce qui dans cette énigme pourrait avoir trait soit à un deuxième niveau, soit aux reliquats, soit à la Supersolution, non.
Ma solution en ligne (premier degré) n'a pas besoin absolument du mot "voudras". "Désireras", à ce stade de la résolution du jeu pourrait tout aussi bien convenir.

Cet exemple est je trouve assez parlant quand à l'erreur énorme que fait la grande majorité des chouetteurs; à savoir ne pas faire une véritable "explication de texte" des madits.
Surtout quand ceux çi, comme c'est le cas ici, présentent une réponse curieuse ou ambiguë.
"Quand je suis parti, c'était pour arrêter le rêve, pour que la vie commence. J'irai au bout de ce voyage, je sais que je dois trouver quelque chose."
J.M.G. Le Clezio - Le chercheur d'or